iDorian
Water

De la psychologie du verre d’eau

Sénèque apparentait la vie à une pièce de théâtre : ce qui compte ce n’est pas qu’elle dure longtemps mais qu’elle soit bien jouée; sachant que le plus grand obstacle à celle-ci est l’attente qui espère demain et néglige aujourd’hui.

Lors d’une conférence dédiée à la gestion du stress, une intervenante – psychologue de métier – s’avance et présente à l’audience un verre d’eau. Tous sont persuadés qu’ils vont tôt ou tard devoir répondre à la sempiternelle question de savoir si ledit verre est à moitié plein, ou à moitié vide. Il n’en est rien. Bien au contraire, et tout en réprimant un léger rictus, la psychologue s’enquiert alors : « selon vous, combien pèse ce verre d’-eau ? ».

Les réponses fusent, et à la stupéfaction des participants, aucune ne semble satisfaisante. Coupant court au débat, l’intervenante s’explique : « Le poids du verre en lui-même est insignifiant. Ce qui importe cependant, est la durée pendant laquelle je vais le tenir. Si je décide de tenir le verre pendant une minute, aucun problème à l’horizon. Si je décide de le tenir pendant une heure, une douleur se fera probablement sentir au niveau de mon bras. De la même manière, le tenir durant toute une journée entrainerait la paralysie voire la tétanie de mon membre. Dans tous les cas de figure, le poids du verre ne change pas; paradoxalement, plus je le tiens, plus il s’alourdit. ».

Devant le regard médusé de l’assistance, la psychologue enchaîne : « les tensions et les inquiétudes quotidiennes sont comparables au verre d’eau. Si vous y pensez à peine, elles sont indolores. Si vous y pensez un peu plus, elles se révèleront plus douloureuses. Et par extension, si vous ne faîtes qu’y penser, vous finirez paralysés et incapables d’accomplir quoique ce soir. ».

Rappelez-vous de parfois poser le verre d’eau.

L'auteur : iDorian

Ce monde, tel qu’il est fait, n’est pas supportable. J’ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l’immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde.