iDorian
AioPacky

Un jour, un artiste : Aoi, illustratrice sur un nuage… de lait

Chaque semaine, je vous propose de découvrir en exclusivité un artiste exceptionnel qui évolue dans le monde de l’infographie, de l’illustration, du webdesign ou du print. À travers une interview décalée, vous aurez l’opportunité de partager son univers, ses astuces et ses projets.

Pour cette nouvelle édition, je vous propose de partir à la rencontre d’Aoipacky, une dessinatrice de talent, spécialisée dans la bande-dessinée et l’illustration.

– Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour, alors je me présente Aoi illustratrice de 23 ans . J’ai commencé à dessiner au stylo à bille sur des post-its et maintenant je fais des tableaux avec de la peinture (rire). Et Packy c’est le nom de ma mascotte un petit pack de lait .

– Quelle est ton parcours ? Ta spécialité ?

Depuis toute petite je m’intéresse au dessin et à la narration, ça n’a ainsi surpris personne que je poursuive des études dans le monde de l’art. En dehors, je suivais des cours de dessin et de pastel mais au collège, c’était avec des livres que j’ai commencé à apprendre le dessin et en recopiant des cases dans les mangas. Du coup ça a donné lieu à deux univers: un réaliste pour mes tableaux et un plus proche du monde du manga que j’utilise notamment pour mes bandes dessinées ou l’illustration jeunesse. Au niveau des sujets je dessine beaucoup de femmes et de personnages tirés des mythes (les Anges notamment ). Je fais aussi pas mal de fan art mais c’est surtout pour les conventions, j’essaye de m’en détacher un peu .

– Quelles sont tes principales sources d’inspiration ? Tes influences ?

Comme énoncé précédemment j’ai commencé avec les mangas (plus exactement j’ai commencé en dessinant des pokémon (rire) ) même si plus jeune c’était surtout la bd franco-belge qui m’inspirait (Tintin et Spirou notamment). Avec mes études en arts des peintres se sont aussi s’ajouter à la liste. Dans mes principales sources d’inspirations on peu trouver Naoki Urasawa ,Masamune Shirow, Benjamin Lacombe, Lostfish , Odilon Redon, Cindy Sherman…etc En inspiration majeure nous pouvons ajouter les jeux vidéo(surtout les RPG), les contes et la mythologies . Ça fait assez varié tout ça et du coup j’ai un univers allant de dessins très colorés à des ambiances plus sombres .

– Plutôt papier/crayon, tout numérique ou les deux ?

Papier /crayon (même si je fais aussi des travaux numériques) j’adore avoir mon travail ruiné par une tache d’encre irrattrapable sur la feuille (rire).

– Quels sont tes projets actuels ?

Pour septembre je participe à une exposition de pastel à Saint-Agne (24) et j’aurais un stand à l’Animasia (33) . Peut être d’autres expos et conventions après je vous tiendrai au courant sur le blog. Sinon en ce moment je fais de la recherche en ce qui concerne l’illustration jeunesse . Et reprise des projets BDs pour la rentrée aussi !

– Le projet dont tu es le/la plus fière ?

Ma série de pastel en noir et blanc je crois bien. Déjà ça a été un défit pour moi de passer sur un « grand » format (format raisin alors qu’avant de faire du pastel je n’ai jamais dépassé le format A3) et puis je suis contente de pouvoir créer petit à petit un univers proche de ce que je souhaite exprimer.

– Un conseil pour les artistes en herbe ?

Ne pas baisser les bras. Si vous aimez ça persévérez, ce n’est pas par ce qu’il y a quelqu’un de « meilleur » que vous (c’est bien souvent votre point de vue, mais pas forcément la vérité) qu’il faut se décourager! Ensuite ne pas rester sur ses acquis toujours rechercher, tester de nouveaux supports, toujours chercher ce qui s’est fait/se fait dans le domaine pour faire travailler son regard . Et surtout amusez vous!

– Le mot de la fin ?

Je suis ravie d’avoir pu partager mon travail avec vous. Au plaisir de vous retrouver sur Twitter (@Aoipacky) ou sur mon blog http://aoimilk.canalblog.com si vous voulez en savoir plus. Bonne continuation!

L'auteur : iDorian

Ce monde, tel qu’il est fait, n’est pas supportable. J’ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l’immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde.