iDorian
Un jour, un artiste : Sick, le graffeur complètement barré

Un jour, un artiste : Sick, le graffeur complètement barré

Chaque semaine, je vous propose de découvrir en exclusivité un artiste exceptionnel qui évolue dans le monde de l’infographie, de l’illustration, du webdesign ou du print. À travers une interview décalée, vous aurez l’opportunité de partager son univers, ses astuces et ses projets.

Nouvelle semaine, nouvel artiste pour cette *j’ai arrêté de compter* édition de 1J1A. Toujours dans l’optique de sortir des sentiers battus, je vous propose aujourd’hui de découvrir les créations de Sick, un graffeur (et accessoirement un ancien pote de taffe). Attachez vos ceintures, ça va décoiffer !

– Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Yohan, j’ai 24 ans et je vis dans le sud de la France! Je suis actuellement responsable commercial  dans une entreprise ou j’avais initialement été embauché en tant que graphiste (lol) ! Il faut aussi présenter mon alter-ego créatif « Sick« , car c’est lui qui est à l’honneur je crois, mais c’est un peu plus complexe… En deux mots, c’est un personnage un peu déjanté, qui sort tard dans la nuit pour donner un peu de couleurs aux murs gris de la ville…

– Quelle est ton parcours ? Ta spécialité ?

J’ai été, dès mon plus jeune âge, attiré par le dessin, je me suis donc naturellement tourné vers une formation de graphiste. J’ai commencé par un Bac Pro « industrie graphique », puis j’ai enchaîné sur un BTS ‘communication visuelle’ ou j’ai rencontré ceux qui m’ont fait découvrir le street-art.

Lorsque j’ai pris mes fonctions de graphiste (dans une boîte de web design), j’ai vite compris que mon style assez anti-conformiste ne correspondait pas au monde de la pub actuel et que je ne m’épanouirai pas en empruntant ce chemin. J’ai donc changé de voie pour m’orienter vers la vente et garder ma liberté créatrice, sans être frustré par des patrons qui privilégie la quantité à la qualité ! Depuis, je continue mes projets perso en toute liberté !

– Quelles sont tes principales sources d’inspiration ? Tes influences ?

Je trouve mon inspiration dans la rue et dans ce que je peux vivre tous les jours. Je ne me soucie que peu de ce qui ce passe actuellement, même si j’apprécie énormément beaucoup de graphistes et illustrateurs contemporains.

Mon souhait n’est ni de plaire, ni d’être exposé, je bosse pour moi et si certains apprécient, tant mieux ! Mes principales influences viennent essentiellement du monde du street art, de crew et de graffeurs connu ou inconnu.

L’art contemporain et l’impressionnisme m’inspirent aussi beaucoup. Le rock des années 70 également, contrairement à beaucoup d’artistes urbain qui puisent leur inspiration dans le hip-hop, (ça doit être mon côté rétro lol !).

– Plutôt papier/crayon, tout numérique ou les deux ?

Plutôt bombe de peinture ! Mais également papier et crayon, de nos jours il est très facile de créer sur Photoshop et Illustrator, n’importe qui peut le faire et se revendiquer graphiste ou pire « artiste », ceux qui savent créer et dessiner sans suivre de tutoriel feront la différence !

– Quels sont tes projets actuels ?

M’inviter dans la rue une nouvelle fois : j’ai un projet d’affichage dans les rues d’une grande ville qui devrait amuser les passants pressé, du moins je l’espère ! Dans tout les cas, moi ça m’amuse déjà !

– Le projet dont tu es le plus fier ?

Je n’ai pas de fierté particulière, je trouve des défauts à tout mes projets mais je suis toujours content de passer devant un mur que j’ai ré-interprété ! Cependant, je vois avouer que je suis aussi assez fier d’avoir fait porter des t-shirt dessiné par mes soins à toute ma bande de potes !

– Un conseil pour les artistes en herbe ?

Croire en soi et ne pas hésiter à sortir des sentiers battus. N’oubliez pas que ce sont les créatifs d’aujourd’hui qui font le monde de demain, ce n’est pas le monde actuel qui doit façonner le créatifs que vous allez devenir, même si il peut vous inspirer!

– Le mot de la fin ?

Pamplemousse ! Et n’hésitez pas à me suivre sur Twitter, je ne parle pas beaucoup de graphisme mais je dis beaucoup de conneries!

L'auteur : iDorian

Ce monde, tel qu’il est fait, n’est pas supportable. J’ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l’immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde.