iDorian
Un jour, un artiste : Audrey, la petite nomade du Web design

Un jour, un artiste : Audrey, la petite nomade du Web design

Chaque semaine, je vous propose de découvrir en exclusivité un artiste exceptionnel qui évolue dans le monde de l’infographie, de l’illustration, du webdesign ou du print. À travers une interview décalée, vous aurez l’opportunité de partager son univers, ses astuces et ses projets.

Malgré la chaleur écrasante, j’arrive encore à dénicher de l’artiste ça et là. Pour cette nouvelle édition, je vous propose de découvrir les nombreux talents d’Audrey, du web design à la photographie en passant par le blogging. Une interview pleine de bonne humeur, avec un tas de leçons à retenir !


– Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis photographe, Directrice Artistique et blogueuse !

– Quelle est ton parcours ? Ta spécialité ?

’99 j’obtiens mon diplôme d’Arts à l’école Axe Sud de Marseille et prends Paris d’assaut ! Je trouve rapidement un poste de DA junior dans une agence.

En 2002, je me mets en freelance, ce qui me permet de travailler dans différents domaines simultanément, entre autres la pub et la presse.
Andréa Bureau, qui à l’époque était rédactrice en chef de la presse jeune d’AB productions, m’a également ouvert les portes de la photo de presse et je lui en serai toujours reconnaissante !

En 2006 je décide de redescendre à Marseille et y fonde le collectif Nomad avec Estelle Joris (développeuse front-end). J’ajoute alors le webdesign et l’ergonomie à mon champ de compétences.

Aujourd’hui je crée des logos, plaquettes, affiches, sites web, tout en continuant à faire de la photo en concert et en studio, à peindre…

– Quelles sont tes principales sources d’inspiration ? Tes influences ?

Andy Warhol, Keith Haring, Joël Guenoun, le cinéma (Jeunet, Tarantino…), la musique, le web, le street art, la rue… En fait lorsque je vois quelque chose qui me plait, j’essaie de l’imprimer dans mon disque dur intracrânien (ou je prends une photo !). J’ai un dossier « inspiration » dans lequel je classe mes fichiers numériques : flyers, infographies, affiches typographiques, pochettes d’albums, logos, etc, etc.

Cartoon, by Audrey

– Plutôt papier/crayon, tout numérique ou les deux ?

Je commence toujours en mode crayon / moleskine, pour généralement finir à la tablette graphique. Pour moi l’outil n’a pas vraiment d’importance. Ce qui prime en création, c’est l’idée, le concept, la démarche. Et pour cela, notre meilleur outil c’est notre esprit !

– Quels sont tes projets actuels ?

Continuer de satisfaire mes clients que ce soit en print ou en web, en séduire de nouveaux, écrire des articles et créer de nouveaux strips pour le blog.
J’ai également un projet de shooting photo, peut-être la réalisation d’un clip et une nouvelle expo de peintures graphiques.

– Le projet dont tu es la plus fière ?

Il n’y a pas vraiment un projet en particulier dont je sois fière. Je suis contente d’avoir pu travailler avec des organismes ou des entreprises tels que le CNRS, AB Productions, IG Markets, Nexity et bien d’autres encore. Ou d’avoir pu photographier des artistes comme Bashung, Keziah Jones, Daho, M. Pokora, Renaud, Maurane…
Mais si à la fin d’un projet je ne suis pas fière de mon travail, c’est que quelque chose ne va pas… alors je n’hésite pas à recommencer et je persévère jusqu’à ce que je sois satisfaite du résultat.

– Un conseil pour les artistes en herbe ?

Si possible allez à l’école ! Il n’y a rien de mieux pour obtenir des bases solides.
Apprenez les règles typographiques de l’imprimerie Nationale.
Ouvrez les yeux ! Le web est une grande source d’inspiration certes, mais le monde qui nous entoure est une mine d’or pour qui sait l’observer.
Ne vous déplacez jamais sans un carnet !
Soyez critique envers vous-même. Et ultra perfectionniste. Il n’y a que de cette façon que l’on peut aller toujours plus loin.

– Le mot de la fin

Tout d’abord, merci à toi de d’être intéressé à moi ! Pour ceux qui le souhaitent vous pouvez consulter mon book, lire le blog ou encore me suivre sur Twitter.

Et si tu manques d’inspiration, expire, ça finira par revenir !

L'auteur : iDorian

Ce monde, tel qu’il est fait, n’est pas supportable. J’ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l’immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde.