iDorian
Ce qui se passe à Vegas reste à Vegas : anecdotes de la ville du péché

Ce qui se passe à Vegas reste à Vegas : anecdotes de la ville du péché

Surnommée « Sin City » (la ville du péché), la plus grande ville de l’État du Nevada, aux États-Unis, a toujours fait rêver. Las Vegas recèle de nombreux trésors, et ne cesse d’alimenter l’imaginaire populaire. Enquête sur les histoires les plus surprenantes au coeur du désert de Mojave.

Cette petite bourgade perdue au milieu de terres fertiles entourées par le désert du Nevada, vit le jour dans les années 1854. Quelques paysans mormons s’y installèrent et lancèrent diverses cultures maraîchères.

Pendant la guerre de Sécession, l’armée investit la région, repoussant les mormons vers d’autres terres. En ce lieu stratégique fut édifié le Fort Baker. C’est en 1805 que fut officiellement inaugurée la ville. Plus précisément, le 15 mai 1805.

Quelques années plus tard, en 1931, des personnages peu recommandables issus de la pègre investirent cette charmante bourgade où les jeux d’argent furent légalisés. En peu de temps, des Hôtels Casinos furent édifiés. L’un des tous premiers, crée par Bugsy Siegel, un mafieux notable, fut le Flamingo, puis vint le Mirage qui fut considéré à l’époque comme le premier véritable complexe Hôtelier de Las Vegas.

Cependant, pour cause des jeux d’argent, des spectacles pour adultes et de la prostitution, les autorités locales décidèrent en 1989 de diversifier les animations afin d’attirer de la sorte une clientèle plus familiale et touristique. L’année suivante, l’immense Hôtel The Mirage, sortit des sables grâce à l’homme d’affaires Steve Wynn. Depuis, la croissance de la ville tourne autour de 5% par an. Durant ces 20 dernières années, les Casinos et les multiples attractions se sont multipliés mais également la croissance de la population. En 2006 le recensement comptait 1 842 653 habitants. Parallèlement, un nouveau Chinatown est apparu au début des années 90 sur Spring Mountain Road.

Principalement convoitée pour ses casinos, Las Vegas est le repère des joueurs de poker, des afficionados de la roulette, et des mordus de Black Jack. Certains ont eu une chance bénie, d’autres beaucoup moins, la preuve :

Felix Delmonte, touriste mexicain, remporta le Super jackpot de 100 millions de Dollars dans les années 80. Ce petit employé d’une compagnie d’assurances, qui n’avait jamais mis les pieds dans un Casino, devint en l’espace de quelques minutes, le recordman absolu de toute l’histoire des jeux de hasard devant une machine surnommée « Bandit Manchot ».

Tom Alders Jr., milliardaire texan, perdit en une soirée toute sa fortune à la roulette. Les quelques témoins présents, affirmèrent devant la Police que le personnage n’était pas dans un état normal. Ce dernier, ayant tout perdu jusqu’au dernier centime, se vit offrir par la direction du Casino, un taxi limousine pour le reconduire à son hôtel. Au lieu de cela, il demanda au chauffeur de le emmener visiter le barrage électrique servant à alimenter la ville en énergie afin d’observer le lever du soleil. Arrivé sur place, il se jeta dans le vide et disparut dans les eaux bouillonnantes. On ne le retrouva que quelques jours plus tard sur la rive du fleuve.

Cameron Chills paria sa femme, un très joli mannequin de Playboy, sur un simple coup de poker. Ayant honteusement gagné la partie, son adversaire lui fit signer un acte de cessation de corps et épousa quelques jours après sa « bien aimée ».

Jonathan Stentfford acheta la Ferrari d’un joueur en manque d’une somme de 1000 Dollars, devant l’entrée du Caesar Palace. Belle affaire.
– Un riche négociant de l’Ohio offrit la moitié de ses gains à une entraîneuse, pour l’avoir incité à jouer un Banco exceptionnel sur une table de roulette. Soit la coquette somme de 6 millions de Dollars.

Les frères Meyer firent sauter trois banques en une soirée. Soupçonnés de tricherie, ils furent emmenés de force dans un endroit du désert. Puis, battus violemment ils furent abandonnés sur place avec l’ordre de ne plus jamais remettre les pieds dans la ville. Quelque temps après, ils remirent le couvert, mais cette fois-ci à Reno en faisant sauter deux fois de suite la banque d’un grand Casino.

Guerd Shenker, ayant gagné la coquette somme de 1 500 000 dollars, s’offrit le luxe d’assister en exclusivité à un concert de Frank Sinatra au Caesar Palace, en compagnie de quelques SDF. Pour cela, il dut débourser la somme de 1 000 000 de Dollars, le cachet que l’Artiste encaissait chaque soir.

L'auteur : iDorian

Ce monde, tel qu’il est fait, n’est pas supportable. J’ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l’immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde.