iDorian
Best Ink, une nouvelle compétition déjantée entre tatoueurs

Best Ink, une nouvelle compétition déjantée entre tatoueurs

Vous connaissez ma passion démesurée pour les chaînes de télévision américaines, qui sont de loin bien meilleures que notre TNT nationale foireuse… En ce moment néanmoins, l’heure est à la fin de saison pour pas mal de séries, notamment Desperate Housewives, House, ou encore The Big Bang Theory… Heureusement, il y a le câble !

À moins de mater en boucle les nouveaux épisodes de Game of Thrones, il n’y a plus vraiment grand chose à se mettre sous la dent (même Monster Man est terminé, après seulement 6 petits épisodes !). Alors qu’il y a quelques semaines, Ink Master avait fait un tabac sur Spike TV, voilà qu’Oxygen, une chaîne méconnue mais de qualité, révèle une nouvelle compétition pour élire le meilleur tatoueur des Etats-Unis : Best Ink !

Si vous êtes fan de dessin, de tatouage ou simplement de série un peu déjantée, Best Ink devrait pouvoir vous séduire. Il s’agit grossièrement de la même chose qu’Ink Master, à savoir un concours hebdomadaire entre 10 tatoueurs talentueux (cette fois à Los Angeles, et non pas à New-York), le tout avec les ingrédients qui font que la sauce prend forcément : une présentatrice sexy, un jury éclectique qui oscille entre coups de coeur et coups de gueule, et un fond de rock pour enrober le tout.

Parlons du jury d’ailleurs : trois grosses pointures (ou pas) se sont joints à l’aventure, Kimberley Caldwell, Sabina Kelley et Joe Capobianco. Concernant Kimberley, peu connue en France, elle a évolué à la fois dans le monde du cinéma et de la musique et se pose en présentatrice et membre du jury. Sabina quant à elle, c’est la touche « bimbo » de l’émission : gros clone de Victoria Silvstedt, elle est une icone dans le petit monde des top models. Joe, quant à lui, c’est la caricature parfaite de l’américain moyen : imposant, chemises colorées, au look vintage. Il a cependant un palmarès assez fou dans le domaine du tatouage, et est le plus à même de juger objectivement les créations.

Best Ink

Les candidats, pour une fois, sont assez hétéroclites. D’habitude dominé par les « mecs », on a la surprise de constater que de nombreuses jeunes filles ont pris part à l’aventure, même si la plupart se fait balayer dans les premiers épisodes.

Mon avis : étant un fan d’Ink Master, je déplore grandement que Best Ink pompe à ce point sur son précurseur, jusqu’à reprendre mot pour mot des portions de phrases qui ont fait le succès de l’émission de Spike. Mis à part ça, le show est assez bien rythmé, toujours divisé entre une épreuve artistique et une épreuve plus technique. Les candidats ont un niveau plus que correct, et plus le show avance, plus les créations sont surprenantes.

Il est néanmoins dommage de voir qu’un seul membre du jury est vraiment à même de juger correctement les créations : la présentatrice n’a absolument aucune affinité avec le dessin, tandis que la top model a un vocabulaire tellement étendu qu’elle ne sait pas émettre un avis de plus de deux phrases.La compétition se laisse néanmoins regarder, et le bilan est positif dans son ensemble. Les candidats rageux, les coups d’éclats et les minutes « émotions » sont relativement bien montés pour ne pas ennuyer le téléspéctateur.

Si vous êtes tentés, vous pouvez regarder l’émission en direct tous les mardis soir (il ne reste que 4 épisode néanmoins). Vous pouvez aussi retrouver les rediffusions sur le site d’Oxygen, ou dans les méandres des sites P2P (attention, c’est le mal !).

L'auteur : iDorian

Ce monde, tel qu’il est fait, n’est pas supportable. J’ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l’immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde.