iDorian
Un jour, un artiste : Marie, la super nana du Game Design

Un jour, un artiste : Marie, la super nana du Game Design

Chaque semaine, je vous propose de découvrir en exclusivité un artiste exceptionnel qui évolue dans le monde de l’infographie, de l’illustration, du webdesign ou du print. À travers une interview décalée, vous aurez l’opportunité de partager son univers, ses astuces et ses projets.

Pour cette 5ème édition, du très très lourd en perspective avec, en exclusivité mondiale, l’interview vérité de la talentueuse Marie_Rx ! Entre univers sci-fi, modélisation et game design, Marie va littéralement vous éblouir. Sortez vos lunettes, et en route pour un nouveau numéro d’un jour, un artiste qui ne vous laissera pas de marbre !

– Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Marie, 21 ans étudiante à Supinfogame, Management et Game art en 4ème année. J’ai un caractère aussi fort que ma détermination à réussir dans la vie ! Ce que j’aime par-dessus tout dans mon travail, c’est le moment de l’intégration des graphismes dans un jeu, c’est comme donner vie à « notre bébé à tous ».

– Quel est ton parcours ? Ta spécialité ?

J’ai passé un bac littéraire, suivi par deux années préparatoires à Supinfocom (école d’animation 2D/3D) pour finir avec deux ans de spécialisation dans le graphisme pour jeux vidéo à Supinfogame. Je n’ai pas véritablement de spécialité, je fais de l’animation 2D/3D, de la modélisation, du montage vidéo, son, du game design, du management… Le jeu vidéo est un domaine où il faut savoir être polyvalent !

– Quelles sont tes principales sources d’inspiration ? Tes influences ?

Je suis très influencée par la science-fiction en général, j’adore Giger, Jean-Claude Mézières et Moebius ! J’aime autant le dessin « traditionnel » sur papier ou Photoshop que le dessin « épuré » sur Illustrator. J’ai aussi un faible pour le style de dessin des années 90 comme « les super nanas » ou encore « les zinzins de l’espace ».

– Plutôt papier/crayon, tout numérique ou les deux ?

Comme je le dis toujours, le crayon et le stylet ne sont que des outils. Le talent vient en exerçant l’œil et la main. Un vrai graphiste doit savoir s’adapter quel que soit le support !

– Quels sont tes projets actuels ?

En ce moment mon équipe et moi travaillons sur un jeu Windows phone dans le cadre du concours « Imagine Cup 2012 » organisé par Microsoft, dont le thème est d’utiliser la technologie au service de l’environnement !

Imagine Cup 2012

– Le projet dont tu es la plus fière ?

Dans le cadre scolaire, nous avions reçu la maison d’édition Dupuis pour qui nous avons produit un jeu de plateforme « Le Petit Spirou ». J’ai tenu le rôle de Lead Graphiste durant les deux semaines du projet, ce fût extrêmement enrichissant autant sur le plan professionnel qu’humain ! Je suis très fière de la qualité du prototype que nous avons réalisé.

– Un conseil pour les artistes en herbe ?

Comme je l’ai dit précédemment, dessiner, c’est comme exercer un muscle, il faut travailler régulièrement, s’ouvrir à toutes les techniques, à tous les styles et ne pas se limiter aux outils numériques. L’observation est primordiale, ne jamais « tricher » en décalquant ou se cantonner à ce que l’on sait faire. Il faut toujours repousser ses limites ! Et bien sûr, ne pas oublier d’y prendre du plaisir !

– Le mot de la fin ?

Pour moi, dessiner ce n’est pas simplement « faire une belle image », le dessin est avant tout un moyen d’expression, parfois plus percutant qu’un long discours, chaque trait doit être maitrisé et réfléchi. L’imagination est un don merveilleux, mais le dessin est un rêve qui se partage…

L'auteur : iDorian

Ce monde, tel qu’il est fait, n’est pas supportable. J’ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l’immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde.

  • theotix

    ha un super interview, après ça je peux aller me rhabiller pour le mien ^^
    Je crois que je vais bosse dur, pour avoir des créations vraiment serrieuses à proposer, parce que là j’aurais un peu l’air d’un charlatant.

    • iDorian

      Tout le monde commence au même niveau, et choisit un chemin différent selon ses compétences. Et puis, c’est un domaine très subjectif où tu peux être adoré par certains, tandis que d’autres apprécieront moins. Le plus important étant de s’éclater personnellement, et de dépasser ses limites coûte que coûte ! =)

  • Super interview!
    une personne avec beaucoup de détermination et qui vit de ce qu’elle aime faire c’est super à voir franchement