iDorian
Game of Thrones : pourquoi l’accent British est prédominant ?

Game of Thrones : pourquoi l’accent British est prédominant ?

Alors que la tant attendue saison 2 démarre en trombe ce soir chez nos amis américains, une question est restée en suspens depuis la fin mouvementée de la première saison : pour quelles raisons les scénaristes ont autant forcé le trait sur l’accent British ?

Qu’il s’agisse de Game of Thrones (qui en est probablement le plus bel exemple), du Seigneur des Anneaux, ou de tout autre production évoluant dans un univers Fantasy, à chaque fois ou presque on est agressé par ce vieil accent british sorti des toilettes de la Reine Elisabeth II. Après de nombreuses recherches, je suis enfin tombé sur un article assez fouillé de Brian Wheeler (BBC UK), intitulé « Why are fantasy world accents British?« , dont je vous propose ci-dessous la traduction (additionnée de quelques remarques personnelles).

Malgré le succès incontestable de Game of Thrones, de nombreux britanniques n’ont jamais entendu parlé de cette série. Ce conte qui mêle querelles familiales et intrigue royale, le tout dans un monde fantastique du nom de Westeros, a fait l’effet d’une bombe aux Etats-Unis, sous l’égide de la chaîne HBO. La première saison a été vue des millions de fois, principalement du fait qu’un budget colossal, semblable à une production cinéma, a été injectée dans la production.

La deuxième saison, qui démarre sur HBO ce dimanche, et sur Sky Atlantic lundi prochain, a bénéficié d’un battage médiatique beaucoup plus important aux Etats-Unis qu’en Angleterre. Mais, malgré le fait que que la série est principalement destinée à un public américain (sans oublier qu’il s’agit d’une adaptation de l’oeuvre d’un auteur lui aussi américain : George RR Martin), Game of Thrones est entièrement dominé par un accent British.

À noter également que la plupart des productions fantasy utilisent le même procédé, je pense notamment au Seigneur des Anneaux, ainsi que le nouveau volet dédié à Bilbo le Hobbit. Ce qui induit, si on y réfléchit, une totale contradiction avec les stéréotypes que l’on retrouve au cinéma. Généralement, l’accent British est souvent utilisé par les crapules, ou bien des personnages issus du gratin au théâtre.

Sur Vulture, Matt Zoller Seitz, critique au sein du New York Magazine, précise :

« C’est désormais tellement enraciné dans le fantasy et la sci-fi que je suis toujours un petit peu surpris lorsque les personnages ne parlent pas avec un accent British. […] A contrario, n’importe quel accent aurait pu être utilisé dans le royaume fantastique, mais l’accent British est prédominant est semble être celui utilisé par défaut. »

Toujours selon Seitz, cela s’explique peut-être par le caractère exotique de celui-ci, qui permet de transporter le public visé vers une réalité différente. D’autant plus, il permet quoiqu’il en soit d’être compris par une audience globale.

L’accent neutre du Middle West est principalement considéré comme « celui de base » aux Etats-Unis, et il domine majoritairement l’industrie du divertissement. De manière différente, l’accent British provoque une touche de différence, immédiatement reconnaissable. D’autant plus que son usage permet à l’audience américaine d’avoir enfin une vision globale de ce qu’est l’accent British (puisque toutes les variations sont représentées).

Par exemple, les personnages du Nord dans la série tendent à utiliser un anglais principalement nordique, avec un accent foncièrement écossais. Dans la première saison, Sean Bean et Mark Addy (tout deux originaires du Yorkshire) ont joué leur rôle en utilisant leur propre accent. Certains autres personnages ont quant à eux un accent qui tire plus vers l’Irlandais.

Les spectateurs britanniques ont l’habitude de regarder des séries américaines qui ont été importées, comme House ou The Wire, deux séries dont les acteurs (à la base anglais), se forcent à utiliser un accent américain.

Mais Game of Thrones, dont la majorité a été filmée dans le Nord de l’Irlande, n’a qu’un seul personnage américain qui est véritablement considéré comme « principal » : Peter Dinklage. Il joue son rôle avec un accent britannique hautement huppé (ce qui n’a pas manqué d’être remarqué). Dans une interview, Dinklage l’a d’ailleurs précisé (sachant qu’il est né dans le New Jersey) :

« L’accent New-Yorkais n’aurait jamais pu marcher, ça ne sonne pas juste du tout. »

D’ailleurs, l’utilisation du British a grandement satisfaits les fans de la première heure (de l’oeuvre originale), qui s’en donne à coeur joie sur les forums dédiés. L’un deux témoigne d’ailleurs :

« Je ne suis en aucun cas un expert, mais ce que je trouve particulièrement intéressant, c’est le fait que mes oreilles américaines puissent faire la distinction suivante : elles n’entendent pas seulement un accent British, mais plutôt un panel d’accents régionaux. […] Les sonorités du Nord son très écossaises pour moi, alors que j’ai constaté sur les bonus qu’il s’agit en fait d’un accent régional du Pays de Galles. »

Il faut savoir que Martin, le créateur de l’oeuvre originale, a été grandement inspirée par l’Histoire médiévale Européenne. Stephen Tierney, un autre fan du genre, nous apprend d’ailleurs que :

« Si vous vous plongez dans l’histoire originale, les personnages semblent en effet beaucoup plus proches de la série télé. En lisant, on les imagine plus avec un accent régional British, qu’avec un accent américain prononcé » […] D’autant plus qu’il s’agit ici d’une saga médiévale/fantasy, où les personnages ne sont pas seulement des sorciers ou des enchanteresses. Je pense sincèrement que le choix de l’accent British marche à merveille. La série insiste d’ailleurs précisément sur la distinction entre le nor et le sud, et le contraste est frappant lorsque l’on voit la Maison Stark s’opposer à la Maison Lannister. Le public comprend tout à faire dans quel camp chacun joue. »

L’univers Fantasy n’est pas le seul à voir l’accent British comme celui par défaut, même pour un public américain. Lorsqu’il s’agit de la Rome Antique ou de la Grèce (comme par exemple dans Spartacus, une autre production signée HBO), le public s’attend quoiqu’il en soit à un accent provenant du Royaume-Uni. On se rappellera également de l’accent de Joaquin Phoenix, dans Gladiator.

Certains ont une explication très simple à propos de ce choix : c’est par exemple le cas de Kevin Costner. Même s’il ne fait pas partie du genre à part entière, son mélange d’accent américain/British dans Robin des Bois sonnait particulièrement faux. En dehors de tout contexte historique, ce fût un véritable exemple de ce qu’il ne faut pas faire pour tous les futurs metteurs en scène.

Toujours selon Martin, à l’origine de l’histoire originelle, l’Anglais marche mieux pour le Fantasy pour la simple et bonne raison que le genre est ancré dans le Moyen-Âge :

« Les châteaux, les seigneurs, les épées, les chevaliers et tout le reste sont associés à l’Angleterre. Tout semble naturel. Ce serait très difficile de renvoyer le même univers avec un groupe d’acteurs à l’accent Texan, ou Sud-Américain. […] Certains pensent : pourquoi ne pas juste avoir avoir filmé la série aux Etats-Unis, avec une pléthore d’acteurs américaine célèbres ? Tout le monde penserait qu’il s’agirait de l’Amérique ! […] Mais ça ne peut pas marcher, tout simplement parce que l’oeuvre originale est basée sur une histoire inspirée du Royaume-Uni : la Guerre des Roses. On en attend donc une manière très précise donc la famille royale va être structurée, ce genre de choses. »

Mais il ne faut pas oublier une chose : Game of Thrones est diffusé sur une chaîne premium du câble. Il y a donc encore un long chemin à parcourir avant que les acteurs d’origine britannique soit pleinement autorisés à utiliser entièrement et librement leur accent sur l’ensemble des chaînes nationales, ou dans des séries plus traditionnelles.

Lisa de Moraes, critique spécialisée dans la télévision au sein du Washington Post, est persuadée que les grosses chaînes de télé américaines sont peu enthousiastes à l’idée d’avoir des personnages qui parlent un accent étranger :

« Ils font une exception en ce qui concerne l’univers Fantasy, mais ils n’oublient pas qu’il faut générer de grosses audiences, et pour cela, ils doivent renoncer à mettre en avant des personnage à l’accent British, et continuer de privilégier des protagonistes qui plaisent au plus grand nombre… »

L'auteur : iDorian

Ce monde, tel qu’il est fait, n’est pas supportable. J’ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l’immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde.

  • Sliwkaa

    L’accent brittanique est dominant en heroic fantasy car c’est l’accent « original » de la langue anglaise, avant que les Amériques ne soient découvertes et colonisées (comme l’Australie par exemple) et que l’accent des habitants de ces territoires évolue différemment.

    Et étant donné que dans le monde de GOT il n’y a pas d’Amériques à coloniser, il n’y a aucune chance que l’accent américain y apparaisse un jour. 

    • iDorian

      L’article traite de l’accent au sens propre, ainsi que sur le casting des acteurs (essentiellement issus de Grande-Bretagne et alentours). 

      Même s’il est vrai que le fantasy influence ces choix, il n’y a aucun lien avec la découverte des Amériques. Tout se résume à une « habitude » prise par les scénaristes : comme lorsque les « bad guys » ont un accent british ou russe, dans presque tous les films d’action…

      • Sliwkaa

        Ce sont des partis pris, mais j’imagine tout de même que la logique n’est pas étrangère à ces choix .. ;)