iDorian
7 questions à se poser avant de lancer son projet

7 questions à se poser avant de lancer son projet

Vous avez récemment pris la décision de vous lancer à corps perdu dans l’aventure d’Internet, et votre enthousiasme n’a d’égal que votre soif de succès ? Avant de vous immerger dans l’établissement de votre projet, il convient de vous poser certaines questions essentielles qui détermineront la viabilité de votre concept.

De prime abord, il est d’usage de penser qu’un projet web est chose aisée. Vous avez assez d’expérience pour en assurer la création et la promotion, vous avez du temps devant vous et êtes bien entouré. Il suffirait donc d’un design vendeur et d’un nom de domaine « catchy » ? Dans quelques mois votre projet serait assis et l’argent coulerait à flot ? Il n’en est rien !

Si vous partez sur cette base, vous ne ferez rien de plus qu’initier un projet mort-né, comme on en voit beaucoup de nos jours. Au mieux, vous attireriez l’attention sans ne rien pouvoir faire d’autre que constater la profonde vacuité de votre projet. Pourquoi ne pas mettre toutes les chances de votre côté en vous posant les bonnes questions au bon moment ?

Originalité, utilité et rentabilité

  1. La génèse : quel est le thème de mon projet, et en quoi celui-ci sera-t-il utile ? Quelle est la valeur ajoutée de mon projet, quelle nouveauté met-il en exergue ?
  2. La concurrence : puis-je trouver 3 différences entre mon propre projet et celui de mes « concurrents » ? En quoi mon projet se différencie-t-il de ce qui existe déjà sur le marché ? La concurrence est-elle trop importante pour nuire à mon projet ?
  3. La cible : quelle est la cible de mon projet ? Que sais-je de mes futurs visiteurs et en quoi puis-je leur apporter quelque chose ?
  4. La gestion du temps : combien de temps nécessite la mise en place de mon projet ? Quels sont les retards auxquels je m’expose ? L’idée actuelle de mon projet évoluera-t-elle ou est-elle déjà complètement assise ?
  5. La monétisation : comment monétiser mon projet ? Mon projet est-il rentable ? Quel est le coût du marché des produits/services que je suis amené à proposer ?
  6. La survie : mon projet est-il viable, pérenne ? Qu’en sera-t-il sur le moyen terme, dans un an par exemple ? Et sur le long terme ?
  7. L’auto-évaluation : en ce qui concerne mon projet, serais-je potentiellement client/visiteur si je n’en étais pas l’initiateur ? Suis-je assez qualifié pour me lancer dans cette entreprise ?

Si vous pouvez répondre à toutes ces questions sans tourner autour du pot, à l’aide de réponses franches et posées, votre projet vaut très probablement la peine d’être investi. Cependant, avant d’entreprendre quoique ce soit, mieux vaut prendre le temps de peser le pour et le contre, et de réfléchir encore à la valeur ajoutée que vous souhaitez implémenter.

Internet, l’épée à double tranchant

Internet revêt encore aujourd’hui ce que l’on pourrait assimiler au « rêve américain ». Tout un chacun peut s’y lancer à corps perdu, et mener son projet à terme. Quotidiennement, de nouveaux services/concepts voient le jour, et nombre d’entre eux en valent le détour.

Cependant, Internet (et la masse qui le compose) est aussi très sélectif. Une pléthore de projets pourtant de qualité n’ont jamais percé, car il leur manque ce « je ne sais quoi » qui inverserait la tendance. Ce « je ne sais quoi » se base principalement sur 3 aspects :

  • La communication : si personne n’entend parler de votre projet, aussi parfait soit-il, celui-ci sera voué à disparaître dans les méandres de la matrice. Sans forcément « buzzer » tous azimuts, n’hésitez pas à optimiser votre présence en ligne (et Dieu créa les réseaux sociaux) sans négliger parallèlement le référencement.
  • La passion : une notion souvent oubliée. Tout projet est chronophage, et l’apport personnel incessant nécessaire ne peut être mu que d’une seule manière : passionnément. Si vous êtes animé de manière passionné, vous serez à même de puiser dans des réserves « hors du commun », même si votre corps ne répond plus : votre âme parlera pour vous.
  • L’innovation : quelque soit votre projet, vous devez garder en tête que la principale raison du succès hypothétique de celui-ci réside dans sa valeur ajoutée. En évitant de copier bêtement un concept déjà existant, n’hésitez pas à chercher ce qu’il manque actuellement. Réfléchissez, anticipez et n’ayez pas peur d’innover.

En outre, gardez en tête que vous êtes le cœur du projet. Prenez autant soin de vous que de lui, soyez honnête avec vous-même et n’hésitez pas à prendre du recul. Lorsque l’on initie un projet, un certain enthousiasme nous anime, qui nous mène à penser que la perle rare a été dénichée. Il n’en est rien : gardez les pieds sur terre, retournez votre concept dans tous les sens, n’hésitez pas à penser à l’envers.

Enfin, sachez qu’Internet revêt une force formidable : la dimension financière. Il ne vous en coûtera quasiment rien pour vous lancer, et la prise de risque est minimisée à son maximum. Se détacher de la dimension pécuniaire est une des bases de la réussite : n’oubliez jamais que vous avez à faire à des êtres humains, qui pensent, ressentent et voient les choses. Si votre projet est original, utile et novateur, sa monétisation n’en sera que plus facile.

L'auteur : iDorian

Ce monde, tel qu’il est fait, n’est pas supportable. J’ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l’immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde.

  • Franck | Papa Blogueur

    A garder en tête aussi que votre nouveau projet n’est pas non plus « toute votre vie ». Il faut savoir s’arrêter pour prendre du recul, penser à son entourage et à soi aussi. A trop être dedans on en fait rapidement une overdose.

  • Très bonne synthèse ! Un plan est indispensable pour tout projet !