iDorian
Cigarettes

Les 7 super-pouvoirs du fumeur invétéré

Il n’y a pas que Super Man ou les X-men qui peuvent se targuer d’avoir des dons extraordinaires. Les fumeurs, eux aussi, ont développé des capacités redoutables, qui font d’eux de véritables super héros !

Fumeur invétéré de Davidoff depuis des années, j’ai récemment constaté que, comparé au commun des mortels, je disposais de capacités hors du commun qui font de moi, et de mes amis fumeurs, des êtres exceptionnels. L’amie cigarette est au fumeur ce que le lasso est à Wonder Woman, tandis que le briquet tient une place de choix dans l’arsenal du clopeur. Mais au-delà des accessoires, c’est un mode de vie à part entière qui est impacté par ce don céleste. Enquête :

  • #1 : le pouvoir de braver les éléments

Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, et grâce à cette p***** de loi relative à la cigarette dans l’espace public, le fumeur a développé la capacité de fumer en toute circonstance, peu importe les évènements extérieurs. De la même manière, lorsque le fumeur est en rade de clopes, et même si une tempête de neige sévit à l’extérieur ou qu’il vient d’être amputé des deux jambes, rien ne l’arrêtera dans sa course pour trouver un bureau de tabac et accéder à son précieux nectar.

  • #2 : le don de faire du feu avec n’importe quoi

C’est un fait : le premier homme préhistorique qui a découvert le feu était un fumeur (sinon pourquoi s’emmerder à aller frotter deux silex l’un contre l’autre ? Ne me parlait pas de cuisson, la viande froide était coutume courante, on en mange encore aujourd’hui : steak tartares ou carpaccio). De nos jours, même si le fumeur possède un briquet, il a néanmoins développé des dizaines de techniques pour parer à l’éventualité de l’oubli (ou de la panne) de son précieux outil. C’est ainsi qu’il sait allumer sa cigarette de manière alternative : via la gazinière, sur un cierge à l’église, ou avec un chalumeau. Il sait également maîtriser le silex comme personne, sans oublier l’art de l’allume cigare, le maniement de la loupe ou le fameux frottement du bois (récemment repris dans Koh-Lanta).

  • #3 : la capacité de s’isoler du monde entier

Lorsque le fumeur se sent en danger, ou exprime tout simplement un besoin féroce d’être seul, il dégaine son arme fatale et déploie ainsi son bouclier. Une fois la fraise allumée et la première taffe expirée, une zone de no-man’s land se crée tout autour de lui, dans un rayon d’au moins 5 mètres. Le fumeur maîtrise comme personne l’art de l’esquive, et sait éloigner avec brio son patron qui vient l’emmerder pendant sa pause, sa fille qui veut regarder Gulli, ou encore sa meilleure pote qui adore lui raconter sa vie.

  • #4 : le pouvoir de tout transformer en cendrier

Une fois la cigarette allumée, le fumeur entre dans une espèce de rituel sacré qui ne peut être interrompu. Si en outre le fumeur vient de poser ses fesses sur le cuir confortable de son sofa, il lui est tout bonnement impossible de se lever, pas avant d’avoir terminé son précieux. C’est ainsi qu’il a développé une technique, pour pouvoir cendrer en toute quiétude : transformer n’importe quel objet de la vie courante en cendrier. Ainsi, le bibelot de Tante Monique sierra à merveille, tout comme le pot de yaourt récemment terminé, ou encore le dé à coudre de Mémé Suzanne.

  • #5 : le don de fumer en toutes circonstances

Outre le fait que le fumeur brave quotidiennement les éléments, il sait également fumer en toutes circonstances : qu’il soit dans sa voiture, dans son bain, en montagne ou en mer, rien ne l’arrête. En outre, même sans ses mains, le fumeur maîtrise l’ouverture du paquet de cigarettes avec les dents, tout comme l’allumage avec les pieds. Et quand bien même le fumeur se borne à une difficulté insurmontable, le fumeur appelle un autre ami fumeur et résout son problème.

  • #6 : la capacité de communiquer par la pensée

Même si la famille des fumeurs est plus qu’étendue, les liens du tabac sont plus forts que tout. Ainsi, un fumeur saura en dépanner un autre, s’il le reconnait en tant que tel (dans le cas contraire, il éloignera le quémandeur d’un « j’en ai pas, désolé » cinglant). De plus, l’horloge biologique du fumeur est universelle : le fumeur ne va jamais seul en pause clope, tous se rassemble en même temps, le plus naturellement du monde : c’est l’instinct du fumeur. Et même lorsque le feu sacré vient à manquer, le fumeur ne se laisse pas abattre. Il exprime sa détresse, rapidement perçue par un camarade, qui arrive aussitôt en tendant sa fraise, pour embraser sa compagne.

#7 : le pouvoir de fumer aussi vite que l’éclair

Après des années de pratique, le fumeur développe une capacité étrange, qu’il n’aime pas utiliser, sauf en cas d’extrême urgence : fumer à toute vitesse. Sur le quai d’une gare, entre deux stations, ou lorsque sa pause de 11h00 a été raccourcie parce qu’il a croisé une connasse dans le couloir qui lui a tapé la converse, le fumeur déploie tout son art pour s’apaiser. Barreau de chaise, roulée ou 90’s, rien ne l’arrête : il est capable de fumer l’intégralité de sa clopinette en un temps record, même si le plaisir est moindre.

Malheureusement, tout comme la mutation voue les X-men à leur perte, en les affaiblissant peu à peu, nous aussi, fumeurs, sommes destinés à une mort certaine : c’est le tribut à payer après une vie de super-héros !

N.B. : même si l’article relate des expériences vécues, sur le ton de l’humour, je vous déconseille d’allumer votre première cigarette. Si vous tenez un minimum à un semblant de liberté, ne commencez jamais à fumer, auquel cas vous deviendriez esclave de Dame Nicotine durant des annéees…

L'auteur : iDorian

Ce monde, tel qu’il est fait, n’est pas supportable. J’ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l’immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde.

  • Avec humour, j’adore ! :D

  • Comme d’hab, excellent, on en redemande =)

  • J’adore ! :) Même si je souligne également le dernier paragraphe, en tant que fumeur de longue date j’adore !

  • Seb

    Excellent, je trouve qu’on emmerde un peu trop les fumeurs de nos jours, d’où l’apparition d’une espéce mutante capable de fumer n’importe où, la capacité de résistance aux éléments et les faculté d’esquives signalées.
    Je note aussi la capacité de transformation des véhicules en lieux propices à l’art de fumer

  • Excellent, j’aime beaucoup :)
    Oh, nous, fumeurs, avons aussi cette capacité de dérision proche d’une forme de sagesse quand les amis, la famille, les neveux et nièces, fils ou filles nous envoient un « C’est pas bien de fumer ! Tu ne devrais pas le faire » et que nous pouvons les regarder droit dans les yeux avec un grand sourire pour leur répondre « Mais oui, tu as raison, c’est bien tu iras loin »…
    ^^

  • @Seb J’ai complètement zappé la voiture, mais c’est vrai que c’est un des premiers environnements où le fumeur évolue sans complexe lol !

    @Marie C’est tellement vrai, au début je m’efforçais à répondre, et désormais je laisse tomber, et j’allume une cigarette, au désespoirs de mes détracteurs ! ^^

  • Il y a même un 8ème super pouvoir, celui de toujours trouver l’argent nécessaire, le flaire du fumeur lui fera retrouver le moindre cents cacher sous le sofa ou dans des poches d’obscurs vêtements ranger depuis des lustres.