iDorian
WidgetBooster, toujours plus près des blogueurs

WidgetBooster, toujours plus près des blogueurs

Le réseau communautaire, adulé par les uns, et détesté par d’autres continue son petit bonhomme de chemin, en améliorant sans cesse ses services. iDorian a une fois de plus enquêté pour en savoir encore et toujours d’avantage !

Qu’on se le dise, je suis presque devenu un expert de WidgetBooster, premièrement parce que je l’utilise depuis son lancement, et deuxièmement pour le temps que j’y consacre quotidiennement. Sur iDorian.fr, je l’utilise depuis un peu plus de 7 mois, et j’y ai déjà consacré deux articles.

Le premier, relativement bâteau, à travers lequel je présentais le principe de WidgetBooster, et le second, beaucoup plus amer, à travers lequel je m’insurgeais contre l’inégalité flagrante qui frappait le service.

Dans le doux espoir de laisser une seconde chance à la régie communautaire, suite à un commentaire assez étayé d’un des responsables techniques, je me suis jeté corps et âme dans l’utilisation quasiment abusive du booster (pour ma part, la régie geek), qui a finalement adouci l’opinion que je m’étais faite de celui-ci.

J’avais d’ailleurs préparé un rapport complet, très peu intéressant si ce n’est pour ceux qui s’intéressent vraiment à la régie, mais voilà-ti-pas que par le plus grand des hasard, j’ai réussi à rentrer en contact un des responsables technique du réseau, qui a éclairé ma lanterne et m’a même dévoilé quelques nouveautés.

Avant de vous faire part de cet échange haut en couleurs, je tiens à insister sur le fait que la communication est une des clefs du web, et particulièrement sur ce type de projet. J’ai pourtant essayé mille fois d’en savoir un peu plus, de poser des questions techniques, et j’ai toujours fait face à un mur, qui me renvoyait des e-mails formatés, qui me confortaient dans mon incompréhension totale (une dénommée Laura, pour ne point la citer, qui était aussi communicative qu’un macchabée sur une table d’autopsie).

Je remercie donc d’avance Olivier Moreau, qui a pris le temps d’échanger avec moi (et pas qu’un peu) durant cette matinée du 16 novembre dernier, et qui a répondu avec précision à l’ensemble des remarques que je lui ai soumises, et donc je vous fait part tout de suite !

  • L’origine des « cadeaux » Widget Booster »

L’ensemble du système est basé sur des gains, que vous gagnez ou perdez selon votre implication et la notoriété de vos articles. Parfois, alors que vous êtes au fond du trou, un crédit vous ait accordé, intitulé mystérieusement « cadeau WidgetBooster« . Ce fut d’ailleurs l’objet de mon e-mail, pour savoir comment ces fameux présents étaient accordés. Et la réponse est pleine de bon coeur.

Olivier Moreau : pour y répondre, il me faut préciser que nous ne créons pas de crédits. Le nombre total de crédits dans une thématique est directement proportionnel au nombre de sites. Ça permet de garantir l’équité du système. Du coup, pour financer le service, nous avons choisi de prélever 10% des gains en crédits.Or il nous arrive régulièrement d’avoir des excédents de crédits, nous avons dans l’équipe des utilisateurs qui donnent beaucoup au réseau (comme @jfruiz).Et nous ne souhaitons pas que nos sites monopolisent les réseaux. Nous reversons donc ces crédits excédentaires à tous nos membres jugés actifs, pour les récompenser d’utiliser le service. Si vous touchez des « cadeaux Widget Booster », c’est que vous êtes un membres actif, félicitations.

  • Le problème des bannières

Une autre manière de remporter des crédits consiste à afficher sur son site un widget, qui va se charger d’afficher aléatoirement les membres du réseau. Problème : les formats proposés sont peu nombreux, et il est parfois difficile d’insérer correctement un widget dans son design. Une nouvelle fois, la raison est compréhensible :

Olivier Moreau : nous avons volontairement limité le nombre de bannières au départ car les réseaux n’avaient pas assez de membres, et on voulait éviter la « famine » de bannières, qui se produit quand plus aucun membre avec une bannière du format demandé n’a de crédits. De plus, 5 formats posent déjà un gros problème sur certains réseaux. Vous n’imaginez pas le mal qu’ont les utilisateurs non-geek (de GirlsBooster ou CookBooster par exemple) pour créer 5 malheureuses bannières. Si nous rajoutons des formats, ce sera au compte goutte et uniquement sur les réseaux importants (GeekBooster en premier je pense).

  • Le buzz communautaire

L’atout majeur du réseau réside également dans le buzz communautaire, qui, en complément du webring, permet de partager directement les articles de la communauté sur les réseaux sociaux. Devant le véritable engouement suscité par le concept, celui-ci va bientôt jouir d’outils supplémentaires pour mieux en profiter :

Olivier Moreau : contrairement à ce que vous pensez, il semble qu’il y ait plus d’engouement pour le buzz communautaire que pour l’échange de bannières. En effet, le buzz communautaire permet de partager sur FaceBook et Twitter, et ça rapporte beaucoup de visiteurs, contrairement aux bannières qui commencent à lasser et sont « adblockée ». Quand je parle d’augmenter la qualité du buzz communautaire, je pense à mieux qualifier les articles, permettre aux auteurs de choisir quel article pousser, etc. L’idée est de créer des flux plus pertinent qui peuvent être une vraie source d’information pour des gens extérieurs à la communautés, et qui pourront apporter une meilleure visibilité aux membres de la communauté.

  • Le déséquilibre flagrant des gains

Je pense sincèrement qu’un équilibrage des crédits devrait voir le jour. Je me considère comme un utilisateur relativement actif, qui partage quotidiennement une dizaine de liens (massivement cliqués). Cependant, en dépit du fait que le CPC & CPM est dévalué pour les bannières, je pense également que le buzz communautaire devrait être revu à la hausse : les gains sont très rapidement engloutis lorsque un article crée l’engouement dans la communauté (je pense par exemple à mon article sur les easter eggs : plus 500 clics, qui ont plombés mon GeekBooster pendant 15 jours, pour que je puisse rétablir un solde positif). Ce qui m’a amené à moins utiliser le réseau : principe de la carotte : sans gain visible, l’implication est amoindrie (alors que maintenir un solde positif est beaucoup plus jouissif, puisque les résultats sont quotidiens).

Olivier Moreau : C’est un phénomène courant. Vous gagnez quelques crédits, un de vos articles est propulsé et le buzz se créé autour et vous « perdrez » des fortunes en crédits. En fait le problème est dans la perception des crédits. Il ne représente pas votre fortune, mais votre capacité à être visible à un instant donné. Si vous êtes en négatif, c’est que vous avez plus reçu que donné : c’est donc mieux ! C’est un problème de communication finalement. Plutôt que d’afficher le nombre de crédits, nous aurions dû afficher une moyenne de la quantité de crédits échangés, ce qui est beaucoup plus représentatif d’un « score » dans le réseau. Et pour être plus précis sur ce déséquilibre, il faut bien être conscient qu’un seul article dans le buzz communautaire apporte bien plus de visiteurs qu’une semaine de bannières !Pour préserver l’équité, nous avons des algorithmes de conversion très complexe, mis au point avec minutie et pas mal d’expérience.

  • Le problème de population des réseaux

Un des points négatifs à déplorer, et j’ai eu vent d’amis qui utilisent des réseaux moins bien peuplés (MangaBooster et MarketingBooster, pour ne citer qu’eux), ce qui est dommageable en terme de rendement, autant pour eux que pour vous. GeekBooster est devenu une valeur sûre, mais il serait bon de plus communiquer à propos des dizaines d’autres régies adjacentes.

Olivier Moreau : Nous travaillons à « amorcer » tous les réseaux. Puisque vous en parlez, nous avons depuis peu deux nouveaux community managers qui travaillent respectivement sur les thématiques Manga et Marketing. Encore un choix judicieux que vous me confirmez ! Les autre communautés suivront en leur temps. Nous comptons également sur la bonne volonté des membres pour faire la publicité du service, qui rappelons-le est gratuit, non commercial et n’est pas proposé par Google, c’est assez rare pour être noté !

Conclusion : si vous êtes blogueurs, que vous ayez du trafic ou pas, n’hésitez vraiment pas à tenter l’expérience WidgetBooster. Outre le gain non négligeable de visiteurs, le service permet également de découvrir d’autres acteurs de la communauté dans laquelle vous baignez. De plus, les community manager ont récemment prouvé que les besoins de la communauté de tombent pas dans l’oreille d’un sourd, et qu’une véritable écoute s’organise, avec une flopée de mises en œuvre. N’attendez donc plus, ça ce passe ici !

L'auteur : iDorian

Ce monde, tel qu’il est fait, n’est pas supportable. J’ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l’immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde.

  • J’utilise également Widget Booster et il est vrai que ca apporte du trafic. En contre partie, mon taux de rebond à explosé. Du coup, est il vraiment intéressant d’avoir des visiteurs qui passent en coup de vent?

  • twogrey

    « qui me confortaient dans mon incompréhension totale (une dénommée Laura, pour ne point la citer, qui était aussi communicative qu’un macchabée sur une table d’autopsie) »

    Je plussoie pleinement…

  • iDorian

    @Bat00 Le taux de rebond est une valeur qui veut tout et rien dire, surtout via Analytics, connu pour gonfler de manière drastique le taux de faux rebond. En ce qui me concerne, je n’ai jamais vraiment eu le problème (une fois que le site a été visité plusieurs fois).

    @Twogrey Ah, je ne suis donc pas le seul, ça fait plaisir ! =)

  • @Bat00 Oui, tant pis pour le taux de rebond, et puis il ne doit pas toujours être fiable comme le dit @iDorian. Le nombre de visites est quand même important (fort taux de rebond ou pas) quand on s’inscrit à un système d’affiliation, régie publicitaire ou autre, vos statistiques vous seront demandées, et pas le taux de rebond…

  • Quelle classe. Cité par Olivier, c’est beau ça ! :p
    Oui, MangaBooster est d’actualité au sein de WidgetBooster, ne vous en faites pas ! ;)

  • J’ai écrit un article au sujet de GeekBooster. Mais je trouve que la régie n’évolue pas très vite, et surtout, du fait de son monopole vis-à-vis des blogueurs, ne les écoutent pas, car je vois qu’on pense tous à peu près la même chose. Mais comme on l’utilise tous quand même, alors pourquoi changer quelque chose qui attire quand même du monde ? Je lui avais fais comprendre aussi (sans lui dire, mais j’aurai dû), qu’il faudrait au moins que l’on puisse choisir soi-même son article à buzzer, au lieu qu’il soit zappé ou choisi selon les points, mais…

  • @NeoSting Je pense que la régie n’avait pas conscience de l’attente des blogueurs à cause de deux points : très peu de blogueurs ont pris la peine de communiquer leurs attentes, et de son côté, la régie a fait la sourde oreille aux faibles requêtes reçues. Mais le tir semble corrigé, tu ne penses pas ?!

  • @neosting On vous écoute tous. On a une liste de suggestions très longue, et les demandes sur GeekBooster ne sont pas les mêmes que sur d’autres thématiques.

    À titre d’information, on avancerait beaucoup plus vite si on vendait de la publicité, comme beaucoup d’autres. Néanmoins, on fait tout pour éviter de tomber là dedans. C’est ce qui plait à beaucoup de gens.

    Je comprends ton impatience. Personnellement je suis très impatient aussi que les très nombreuses fonctionnalités que vous nous avez demandé et celles auxquelles on a pensé (ce sont souvent les mêmes) voient le jour.

    Il va falloir un peu de patience.
    Actuellement l’accent est mis sur l’amorçage de nouvelles communautés. Elles aussi ont droit à leur WidgetBooster, et le succès de GeekBooster est la preuve que le système fonctionne.

    Parlez en a vos amis ! Aidez-nous à amorcer toutes les communautés, c’est ça d’énergie en plus pour améliorer le service !