iDorian
Rouler ses sushi en toute tranquilité !

Rouler ses sushi en toute tranquilité !

Si vous êtes un fin gourmet de la cuisine nippone, vous avez probablement tenté de cuisiner vos propres sushi. Naturellement, le résultat est pitoyable, c’est la raison pour laquelle je vous présente avec fierté : le rouleur de sushi !

En mai dernier, j’avais déjà consacré un article complet à notre cher ami le sushi, pour éclaircir un peu la situation à propos des appellations et des origines. En outre, j’ai récemment publié un concept pour pimenter votre petit-déjeuner à la sauce « geek », qui vous a ravi ! J’en ai donc déduit qu’en plus d’être de véritables no-life, vous étiez de fins gourmets !

Aujourd’hui, j’ai donc décidé d’allier cuisine et concept, pour titiller une fois de plus vos papilles. Le sushi, véritable met de référence au Japon, n’a cessé de s’imposer de plus en plus dans la culture culinaire européenne, mais également américaine. En outre, les sushi ont fini par arriver directement chez nous, en passant par la case restaurant. De plus en plus de gens se sont même lancés dans l’élaboration de leurs propres sushi.

Cependant, en dépit du fait que devenir un « sushi man » prend des années, cuisiner ses propres sushi peut néanmoins s’avérer très amusant, si tant est que les ingrédients soient là. En effet, le riz, principal composant, doit être approprié (n’essayez pas avec du Taureau Ailé, c’est voué à l’échec). De plus, la partie la plus sensible réside dans le fait de rouler ses sushi (enfin, ses maki, si vous avez bien lu mon cours).

Heureusement, le studio allemand de création Osko Deichmann arrive à la rescousse, avec un projet qui tombe à pic : le sushi roller ! Le concept a été présenté durant l’édition 2009 de  l’Exposition de la Cuisine Écologique , à Los Angeles. Comme vous pouvez le constater, sous couvert d’un design sobre (et écolo), le rouleur de sushi vous permet d’obtenir des maki de toute beauté, en déposant délicatement vos ingrédients, entourés d’une feuille de nori (de l’algue noire).

Malheureusement, tout comme le toaster/printer, le concept n’a pas été commercialisé, au grand damne des gourmands que nous sommes ! Vous pouvez néanmoins saluer le geste, en admirant une galerie complète de cette merveille :

L'auteur : iDorian

Ce monde, tel qu’il est fait, n’est pas supportable. J’ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l’immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde.

  • Oh ouais!
    Je suis en train d’étudier la machine sérieusement, j’veux la même à la maison.

  • Catherine

    Hmmm une idée de cadeau avec les fêtes approchant lol

  • Étant un spécialiste des makis, je trouve cette machine très intéressante, mais j’avoue préférer les rouler moi-même.

    Faire des makis est un art à la base, et cette machine enlève une part de savoir faire.

  • Red-Rabbit

    Elle roule aussi les pétards en XL ? :p