iDorian
Mulve ferme (déjà) ses portes

Mulve ferme (déjà) ses portes

Dans un message officiel publié sur la page Facebook dédiée, l’équipe de Mulve.com annonce la mort (prématurée) du logiciel de téléchargement musical qui a défrayé la chronique.

Alors que j’en parlais il y a très peu de temps, Mulve.com, et par extension le logiciel associé « Mulve », a fermé ses portes mercredi dernier, suite à des pressions juridiques prononcées.
Un message simple trône en guise de dernier statut sur Facebook :

Due to one of our team having severe legal issues, we are shutting down Mulve.
This does not mean that we have done wrong, and the charges can not stand up in court, but this has been mainly a hobby project and we do not have the resources to fight. However, all parts, which formed the Mulve service have been open source…

Comme on a déjà pu le lire sur des dizaines de boards ou de sites à vocation de partage « gratuit », l’équipe de Mulve abandonne donc le navire devant la pression exercée par les majors, tout en prônant l’avènement du libre.

Précisons que Mulve était bâti sur un « Google Code » désormais supprimé (naturellement) du nom de « Pirate App ». Freenews avait relevé l’information durant le buzz médiatique généré par le déploiement du logiciel.

Victime de son succès et du buzz occasionné, Mulve n’aura donc vécu qu’une petite vie éphémère en faisant couleur beaucoup d’encre, pour pas grand chose… Et pendant ce temps-là, Hadopi continue de sévir et s’immisce maladroitement dans la presse !

L'auteur : iDorian

Ce monde, tel qu’il est fait, n’est pas supportable. J’ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l’immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde.